Archives de l’auteur : Nancy Boucher

J’ai la dent sucrée ! Que faire ?

J’ai la dent sucrée ! Que faire ?

Vous avez la « dent sucrée »? Si depuis des années vous terminez vos repas par un petit dessert, il vous est probablement très difficile de vous débarrasser de cette habitude. Que ce soit pour des raisons de santé ou de poids, que diriez-vous d’obtenir un coup de pouce pour modifier cet aspect de votre alimentation?

Tout d’abord, comme pour tout autre changement il est préférable d’éviter les positions trop radicales. Ainsi, visez la modération plutôt que l’élimination complète de vos petits délices sucrés. Face à la privation d’aliments plaisirs le corps se révolte et devient obsédé par ceux-ci. Ne niez pas vos besoins psychologiques et donnez-vous la permission de succomber au plaisir calmement et avec parcimonie.

Pour réduire votre consommation d’aliments sucrés, vous pouvez adopter plusieurs stratégies. La première consiste à réduire le nombre de desserts dégustés au cours de la semaine. La seconde vise à choisir des desserts réduits en sucre. La troisième propose des choix de desserts à valeur nutritive ajoutée. Ainsi, dans la première option vous pourriez passer de dix desserts par semaine à cinq, par exemple. Dans la deuxième, vous choisiriez un dessert sucré avec un substitut de sucre ou une quantité réduite de véritable sucre. La troisième, est de vous poser la question « est-ce que j’ai encore faim ? Est-ce que je peux attendre plus tard pour manger ce dessert ? Enfin dans la dernière, vous cuisineriez vous-même vos desserts dans le but d’y ajouter des ingrédients plus nourrissants.

La dernière option est particulièrement intéressante pour la santé. Les desserts ne sont pas seulement néfastes pour la santé à cause de leur teneur en sucre. Ils le sont également parce qu’ils apportent très peu de vitamines et minéraux et parce qu’ils comportent de grandes quantités de gras. En préparant vos desserts vous-même vous réglez tous les problèmes : vous coupez dans le sucre et le gras tout en ajoutant des trésors de vitamines. Par exemple, vous pourriez ajouter des noix (minéraux), du son d’avoine (fibres), du germe de blé (vitamines), du lait en poudre (calcium), du pablum (fer) ou des fruits séchés (vitamines et minéraux) à vos muffins. Vous prendriez aussi la peine d’y ajouter un coulis de yogourt (calcium) ou de fruits frais (vitamines) à votre chef-d’œuvre. Voici un dessert ordinaire qui vous apporte une valeur extraordinaire!

Bien entendu, la préparation des desserts peut vous apporter un surplus de travail dans la cuisine. Ainsi, choisissez des recettes qui peuvent être préparée en plus grandes portions et être congelées (des muffins, des galettes, des crêpes à garnir à la dernière minute, des gâteaux, des coulis, etc.). De plus, fouinez à l’épicerie pour détecter les bons choix de desserts. Visez les choix qui vous offrent plus de protéines par portions (pour les poudings, par exemple) afin de bien combler votre fringale, qui contiennent moins de glucides (sucres) et de lipides (gras) par portion ou qui vous proposent des ingrédients que vous mangez rarement (des noix, du soya, des fruits, du lait, etc.).

Finalement, gardez en tête qu’une bonne alimentation ne passe pas tant par l’élimination d’aliments que par la modification de vos choix. Gardez le sourire : bien manger ne signifie pas se priver mais tenter de manger davantage d’aliments qui vous nourrissent bien!
Julie Rajotte
Diététiste-Nutritionniste
450.430-1690
info@nutritionem.com
www.nutritionem.com

Perdre du poids pour Noël

Perdre du poids pour Noël
Nous désirons tous paraître dans nos plus beaux atours pour le temps des Fêtes. Malheureusement, trop souvent cette démarche débute tardivement au mois de décembre. Nous souhaitons alors perdre nos kilos superflus et ce, en deux ou trois semaines. Voilà un contrat très exigeant!

Régimes miracles : s’abstenir
Pour perdre du poids, les régimes et les diètes sévères offrent très peu de succès. On coupe habituellement tout ce que l’on aime en se disant : « je n’ai plus le droit de manger cela ». C’est la privation pendant quelques jours et par la suite, la tentation revient, ce qui entraîne une perte de contrôle. Ensuite, les remords et la culpabilité surgissent…

Perdre du poids demande du temps et des efforts soutenus non pas durant une semaine mais plutôt pendant plusieurs mois et années afin de maintenir un poids santé. Les diètes restrictives présentent un taux d’échec considérablement élevé car elles nous laissent espérer une perte de poids fulgurante mais malheureusement irréaliste. Il vaut mieux perdre du poids lentement et définitivement que de jouer au yo-yo!

L’engagement
Vouloir perdre du poids est principalement une question d’engagement. On ne perd pas du poids pour son ou sa conjointe, ni pour son médecin ou sa diététiste mais plutôt pour soi. C’est pourquoi vous devrez établir un contrat avec vous-même afin d’atteindre un poids santé ou un poids avec lequel vous vous sentez bien. Il est primordial de se rappeler qu’une perte de poids valable ne devra pas durer seulement la période des Fêtes. De la même façon, l’effort devra être constant et étalé sur une longue période de temps.

Pour réussir, vous devez passer à l’action afin d’obtenir des résultats. Soyez intègre; ce que vous dites, vous le faites. Pour faciliter la démarche, allez chercher l’aide d’une diététiste. Il est important de se sentir en confiance avec elle et d’avoir une bonne communication afin de pouvoir atteindre vos objectifs.

Ambiance saine
La perte de poids doit s’effectuer dans l’harmonie et le respect. Vous n’avez pas à vous sentir coupable si des difficultés surviennent. Se mentir n’est pas une solution, il est importe davantage de se reprendre ne main et de tourner la page. En effet, « Tomber c’est humain et se relever c’est divin ».

La motivation
L’échec à la perte de poids n’est pas un manque de volonté. Au départ, les buts fixés étaient probablement irréalistes. De là découle ensuite un manque de motivation. Entreprendre une perte de poids demande des efforts continus. Il est important de prévoir les périodes plus difficiles et de trouver les moyens pour les traverser plus aisément. Parfois, il faut même réévaluer ses objectifs et surtout, se donner du temps. Nous voudrions tous que le surplus de poids soit perdu pour hier. Pour atteindre un poids santé, il faut du temps et de la patience.

Apprenez à identifier vos limites et à les respecter. Tout en améliorant votre alimentation, ayez une attitude positive. Soyez patient et décidé, en reprenant les vers de Goethe : « Ce que vous pouvez faire, ou rêvez de faire, mettez-vous y. L’audace a du pouvoir et de la magie ». Entreprendre une telle démarche demande un réel investissement et ne peut être pris à la légère. Toutefois, les Fêtes qui approchent ne seront pas considérées comme une période de privation si la perte de poids respecte vos limites et capacités.
Julie Rajotte
Diététiste-Nutritionniste
450.430-1690
info@nutritionem.com

Les boissons gazeuses

Les boissons gazeuses

Rafraîchissantes ? Mais a quel prix !
Bien des gens consomment chaque jour des boissons gazeuses. Lorsque consommées avec modération elle peuvent nous apporter du plaisir sans trop nuire à notre santé. Par contre, si elles sont consommées de façon régulière ou si elles remplacent des boissons plus nutritives comme le lait, les jus de fruits ou de légumes, l’eau, etc., cela peut alors compromettre l’équilibre alimentaire.

Outre la prise de poids et la carie dentaire, la consommation excessive de boissons gazeuses peut favoriser le développement de certains problèmes, notamment:

La perte en calcium : Le fait que les boissons gazeuses soient très peu nutritives est une cause de préoccupation en tant que telle. Mais ce qui est aussi inquiétant, c’est que la caféine et le phosphore qu’elles contiennent (dans le cas des colas) ralentissent non seulement l’absorption du calcium, mais favorisent aussi la perte de calcium osseux. Ainsi, une personne qui consomme régulièrement des colas augmente ses risques de développer de l’ostéoporose au cours de sa vie adulte.

De plus, les personnes sensibles à la caféine peuvent souffrir d’insomnie, de nervosité, d’irritabilité, de palpitations ou de maux de tête. Dans bien des cas, le simple fait de diminuer graduellement sa consommation en boissons gazeuses fera disparaître ce genre de malaises.

Les boissons gazeuses contiennent-elles des ingrédients pouvant créer une dépendance?

En gros, les recherches démontrent que la caféine contenue dans les boissons gazeuses (tout comme dans le café) peut engendrer une certaine dépendance. Mais comme chaque personne est différente, c’est son niveau de sensibilité à la caféine qui déterminera son niveau de dépendance. Et c’est encore pire pour les enfants puisqu’une chez ceux-ci une canette de cola équivaut à 4 tasses de café pour un adulte!

Que penser des boissons gazeuses diètes?
Celles-ci sont dépourvues de sucre puisqu’elles sont sucrées avec des substituts de sucre non nutritifs comme l’aspartame et l’acésulfame-K. Dans tous les cas d’édulcorants, les quantités à ne pas dépasser sont très élevées. Il serait très difficile de les atteindre, voire de les dépasser. Par exemple, il faudrait consommer seize cannettes de boisson gazeuse par jour durant une vie entière pour atteindre la quantité maximale telle qu’établie par Santé Canada. Cependant il vaut toujours mieux être prudent avec ce type de produit qui entretiennent notre habitude pour le sucre. De plus, certaines études indiquent que la consommation d’aliments sucrés artificiellement entraînerait souvent une augmentation de l’appétit dans les heures qui suivent l’ingestion. Cela constituerait un phénomène de compensation des calories non présentes dans ces aliments.

Par contre, de façon modéré, cela peut constituer un choix valable pour certaines personnes comme les diabétiques qui veulent éviter des hausses de sucre sanguin.
Que représente la consommation de un litre de cola par jour en terme de prise de poids, si la consommation se fait chaque jour durant une année? (3500 calories équivalent à une livre)

C’est une question purement mathématique. 1 litre de cola contient environ 450 calories (ou 100 calories par tasse). La personne qui consomme 1 litre de cola par jour ingère annuellement 158 400 calories (450 X 352 jours). Il ne reste qu’à diviser 158 400 calories par 3 500 calories pour connaître le nombre de livres que peut représenter annuellement le cola. Tenez-vous bien! Résultat : 45 livres par année!

Il faut toutefois se rappeler que ce résultat est purement mathématique. La personne qui consomme 1 litre de cola par jour ne prendra pas nécessairement 45 livres par année tout dépend du bilan calorique total (le nombre de calories totales qu’une personne consomme vs ce qu’elle dépense). Il faut aussi penser qu’une calorie d’un aliment junk ou d’un aliment sain demeure une calorie. Les calories des boissons gazeuses ne font donc pas nécessairement prendre plus de poids que les calories d’un aliment santé. Cependant il faut penser que les boissons gazeuses sont concentrées en calories tout en contribuant très peu à la satiété.
Julie Rajotte

Diététiste-nutritionniste
info@nutritionem.com

Les gras et la santé

Les gras et la santé !

 

Le gras sont souvent inculpés et mis au banc des accusés dans notre société. Notre phobie des matières grasses pourrait nuire à notre santé. Contrairement à la croyance populaire, les gras sont importants pour la santé. Le gras est une source non négligeable d’énergie, particulièrement chez les jeunes enfants. On compte deux fois plus de calories dans les lipides que dans les glucides et les protéines. Le gras est aussi indispensable pour l’absorption des vitamines liposolubles A, D, E et K. Il fournit également les acides gras essentiels dont le corps a besoin pour maintenir le cœur en santé, produire des hormones et fabriquer des cellules et une peau saine. La couche de gras sous la peau agit comme amortisseur pour protéger les organes du corps et aide à isoler le corps des températures extrêmes.

Par contre, il existe un rapport entre une forte consommation de gras et plusieurs maladies et il est connu que les Nords-Américains consomment plus de matières grasses qu’il n’en faut ! Le gras peut être dissimulé dans les aliments (comme le fromage et les produits de boulangerie); il peut être visible sur les aliments (comme la peau du poulet et le gras entourant la viande); ou il peut être ajouté aux aliments (sous forme de margarine, de beurre et de vinaigrette). Tous ces aliments contribuent à l’apport quotidien de matières grasses. Le secret c’est d’opter pour des choix qui apportent un bon équilibre en matières grasses tant au chapitre de la quantité que de la qualité.
Il faut donc limiter notre consommation de matières grasses saturés et privilégier les gras insaturés dont les acides gras essentiels. Les acides gras essentiels proviennent de deux grandes «familles» : les n-3 (oméga-3) et les n-6 (oméga-6). La famille des n-3 fournit l’acide alpha-linoléique, qui est présent principalement dans les poissons d’eaux profondes (ex., le maquereau, le saumon et le thon), les noix de Grenoble, les graines et l’huile de lin et les huiles de canola et de soja. L’acide linolénique, provenant de la famille des n-6, se trouve principalement dans les noix de Grenoble et du Brésil, les pacanes, les amandes, les graines de sésame, et les huiles végétales, telles les huiles de tournesol, de maïs, de soja, de sésame, d’arachide et d’olive.
En sommes, il s’agit de mettre à contribution les acides gras là où ils comptent vraiment dans notre alimentation.
1. Bonifiez une salade avec des noix, des graines de sésame ou une vinaigrette d’huile aromatisée.
2. Inscrivez poisson ou fruits de mer au menu une ou deux fois par semaine : une darne de saumon grillée, quelques sardines, une casserole de thon et nouilles.
3. Essayer le pain aux graines de lin et tartinez-le légèrement avec une margarine molle non hydrogénée.
4. Prenez une poignée de noix mélangées comme collation quelques fois par semaine.
5. Variez les huiles dans vos sautés, essayez les huiles de canola, d’arachide ou d’olive non pressées à froid.

Souvenez-vous la qualité et la quantité sont un gage de bonne santé !

Julie Rajotte
Diététiste – Nutritionniste
info@nutrionem.com

Adresse courriel

Ce petit message est pour vous informer que notre système de messagerie est maintenant fonctionnelle.Notre boite de réception et d’envoie de courriel est désormais opérationnelle et fonctionne a merveille.Nous vous prions de bien vouloir accepter nos excuses pour cet inconvénient.

 

Cordialement !

 

Nancy Boucher

Mot de la Présidente

Nous sommes désolé mais nous éprouvons quelques difficultés avec notre adresse courriel et notre site internet en ce moment.Nous tentons de rétablir la situation dans un délai acceptable.Si vous avez des questions ,ou pour la prises de rendez-vous nous vous invitons a téléphoner au service a la clientèle.Ainsi vous bénéficierez d’une réponse plus rapide dans le meilleur des délai..Nous voulons également nous excuser au près de notre clientèle ,pour les gens qui n’aurait pas reçu de réponse via l’adresse courriel.Nous vous tenons au courant dès que le tout sera rétabli, soyez en rassuré

 

Merci de votre compréhension

Cordialement

 

Nancy Boucher

Présidente de Sang-T Personnalisé

Les vacances sont arrivées !!

Bien manger en vacances

Ah! les vacances tant espérées et si bien méritées. Peut-être en profiterez-vous pour voyager, jardiner, rénover ou tout simplement vous reposer? Souvent trop occupés avec vos projets de la journée, vous consommez des aliments pas toujours nutritifs ou oubliez tout simplement de manger. Maintenir de bonnes habitudes alimentaires durant la période de relâche peut s’avérer une tâche difficile pour plusieurs et pourtant, ce n’est pas si compliqué après tout. Il s’agit de planifier ses repas tout comme on planifie son horaire de la journée. Voici quelques conseils à ce sujet :

Votre journée est remplie d’activités diverses? Optez pour des repas simples et faciles à préparer. Un sandwich aux œufs avec une bonne soupe aux tomates ou une salade verte et un petit pain de blé entier satisferont les estomacs les plus pressés. Les viandes à sandwich, les soupes en conserve et les salades pré-préparées vous feront économiser beaucoup de temps, temps que vous pourrez consacrer à vos projets extérieurs.
Vous préférez des repas un peu plus élaborés? Planifiez à l’avance votre menu et décidez du moment de la journée où vous le cuisinerez. Ici, trois options s’offrent à vous : 1) Vous préparez vos aliments à l’heure même du repas; 2) Vous cuisinez vos repas de la journée le matin même; 3) Vous cuisinez vos repas du lendemain, la veille. Si vos options sont 2 et 3, vous n’aurez qu’à mettre le tout au micro-ondes quelques minutes et le déguster.
Si vos activités durent quelques jours, pourquoi ne pas planifier votre menu complet à l’avance? Vous n’aurez qu’à faire l’inventaire des ingrédients que vous avez dans vos armoires, réfrigérateur et congélateur, et dresser la liste des ingrédients manquants. Des exemples d’aliments qui se préparent à l’avance ou qui se congèlent bien : soupes et casseroles diverses, macaroni, lasagne, pâté chinois, riz, etc.
Optez le plus souvent pour des aliments faciles à préparer mais qui sont également sains pour la santé : viandes à sandwichs maigres; salade; crudités; mayonnaise et vinaigrette réduites en gras; soupes faites à partir de bouillon; lait, yogourt et fromage réduits en gras; pains faits de grains entier et riches en fibres; muffins maison; craquelins faibles en gras; jus de fruits ou de légumes, etc.

Dernière chose, — mais non la moindre —, assurez-vous de boire de l’eau en grande quantité. Je vous le rappelle, l’eau est indispensable pour demeurer bien hydraté et alerte, surtout par temps chaud. Buvez avec modération les liquides tels que les boissons gazeuses, les boissons alcoolisées et le café, puisqu’ils entraînent la déshydratation.

Vous le savez bien autant que moi, la planification et la préparation des repas sont deux facteurs de succès des vacances, au même titre que la crème solaire, le chasse-moustiques, la trousse de premiers soins et les bonnes lectures d’été! Il va de soi que plus vous serez actif, plus vous devrez consommer d’aliments, mais pas à n’importe quel prix! Rappelez-vous que « divers aliments » fournissent « divers nutriments » à votre organisme, ce qui explique qu’il faut « manger bon et varié ».

Bonnes vacances et bon appétit!

Julie Rajotte
Diététiste-Nutritionniste
450. 430-1690

Certificats cadeaux

Vous avez été en grand nombre a  les demandés, les voici.Nous sommes heureux de vous annoncer que nos certificats cadeaux sont maintenant disponibles pour vous.Offrez  a l’un de vos proche ou a un être cher  un service de qualité adapté a leurs besoins .Partager avec les gens qui vous entourent votre expérience que vous avez vécu et tant  aimé chez Sang-T Personnalisé.Faite connaitre nos services , notre professionnalisme et notre rapidité a des êtres qui vous sont cher.Ils sont débordés par le travail ,par la famille ou tout simplement ils détestent attendent de longues heures dans une clinique/hôpital.Nous avons la solution, Sang-T Personnalisé s’avère le choix par  excellence pour vous et vos êtres cher.Offrez leurs prochaines prise de sang ou analyses médicales dans leurs confort de leurs choix.Offrez la différence !

Paiements sécurisés avec Paypal

Nous sommes heureux de vous annoncer que désormais il est maintenant possible d’effectuer vos paiements par  Paypal.Effectuer vos paiements en ligne en toute sécurité.Ayez  l’esprit tranquille lors de toutes transactions effectués chez nous.Avec Sang-T Personnalisé vous serez rassurer