Courge au menu,osé la diférence?

Courge au menu, pourquoi pas ?

 

À l’automne, les épiceries et marchés offrent de nombreux modèles de courges d’hiver. Elles sont colorées, parfois très petites et présentant d’étranges formes, d’autres fois elles sont plutôt grosses et lourdes. Elles ont une écorce épaisse et solide qui rebute bien des gens. Très souvent, elles finissent en centre de table tant elles sont jolies, mais pourquoi ne pas les manger, tout simplement?

 

            Les courges d’hiver sont considérées comme un des rares légumes provenant d’Amérique du Nord. Contrairement aux courges d’été (comme le zucchini) qui présentent une peau tendre et comestible due à leur cueillette précoce et qui se conservent peu de temps, les courges d’hiver sont récoltées à leur maturité et se conservent beaucoup plus longtemps. À l’achat, choisissez une courge qui ne présente pas de taches, qui semble lourde, compacte et très ferme. Il n’est pas conseillé de réfrigérer les courges d’hiver car elles souffrent du froid. Prévoyez plutôt les placer dans un endroit frais, sec et bien aéré. Vous pourrez espérer les conserver de un à plusieurs mois selon les espèces. Une fois coupée par contre, la courge aura intérêt à être placée au réfrigérateur.

 

            La cuisson des courges embête plusieurs personnes et pourtant, elle est des plus simples. Tout d’abord, sachez que la cuisson dans l’eau diminue le goût et la valeur nutritive de la courge (et de tous les légumes). Il est préférable de la cuire à la vapeur dans une marguerite. Ainsi, pelez la courge, coupez-la en cubes et cuisez-la environ 15 minutes à la vapeur. Pour les gens qui détestent peler les courges à la peau dure, coupez simplement la courge en deux sections, enlevez les graines, déposez les deux moitiés dans une lèchefrite avec un centimètre d’eau au fond. Veillez à déposez la partie coupée vers le fond du plat. Vous pourrez cuire le tout au four entre 30 à 60 minutes selon le degré de tendreté désiré.

 

          Avec votre précieuse chair de courge cuite à la vapeur ou détachée à l’aide d’une cuillère de ses moitiés après la cuisson, vous pourrez préparer de nombreux délices : purée de pomme de terre et courge, potages variés, gâteaux ou muffins aux courges, courge farcie à la viande en mets principal et même des frites à la courge! Normalement, les courges se distinguent par leur goût sucré mais selon la variété, vous leur trouverez des saveurs différentes; ainsi la courge poivrée rappelle, comme son nom l’indique, le poivre. Cuisiner avec les courges vous permettra d’ajouter aisément de la couleur à votre assiette. Et qui dit couleur, dit panoplie de vitamines! Sa chair renferme une bonne quantité de caroténoïdes, ces précieux éléments antioxydants qui protègent notre corps contre les maladies cardiovasculaires et le cancer.

 

            Cet automne n’hésitez plus, transformez votre centre de table habituel en repas délicieux! Aucune excuse n’est permise, car si vous obtenez trop de chair lors de la cuisson d’une grosse courge, vous pourrez simplement la congeler pour les longs mois d’hiver! Bon appétit!

 

 

 Julie Rajotte

Diétiste – Nutritionniste