L’exercise Miracle !

L’EXERCICE MIRACLE!logo-met-fitness

Suite à la dernière chronique, nous devons maintenant passer aux choses sérieuses. Je vous ai promis de vous dévoiler l’exercice le plus efficace pour perdre du poids et donc du gras. Je ne l’ai pas inventé. Un entraîneur du nom de Mike Boyle l’a écrit dans son blog. Mike Boyle est l’un des entraîneurs que nous suivons le plus: il est simple, efficace et ouvert d’esprit.

hujro-chipmunk-eats-cornDonc, cet exercice miracle s’appelle: « The table push-away » que je traduis en « La poussée de la table ». Comme nous le disons régulièrement, malgré tous les efforts en entraînement, les résultats ne seront pas au rendez-vous si la discipline alimentaire n’y est pas.

Je ne dis pas que l’exercice est inutile, bien au contraire, mais lorsque la perte de gras est l’objectif, la nutrition est primordiale. Par contre, dans l’optique d’être en santé et d’améliorer sa qualité de vie, l’exercice est absolument nécessaire.

L’objectif : une perte de poids se traduisant par une diminution du taux de gras. En partant, commencer à s’entraîner parce que l’on veut perdre du poids n’est pas la bonne approche mais on traitera de cet aspect plus tard. Concentrons-nous plutôt sur l’alimentation et sa contribution dans l’atteinte de nos objectifs puisque La poussée de la table, cet exercice miracle, concerne l’alimentation.

Tout d’abord, prenons un exemple concret:

« Louise prend 5lbs par an depuis les cinq dernières années. Elle veut donc perdre 25lbs en 25 semaines »

Pour vous aider à comprendre les prochains calculs, vous devez tout d’abord prendre connaissance des chiffres et des 3 formules suivantes:

Cal = calories         lbs = livre       sem = semaineChipmunk

1 lbs = 3500 cal

INTRANTS > DÉPENSES = GAIN DE POIDS

INTRANTS = DÉPENSES = MAINTIEN DU POIDS

INTRANTS < DÉPENSES = PERTE DE POIDS

Simplement dit, pour perdre du poids il faut dépenser plus que ce que l’on mange.

Alors, 1 lbs/sem veut dire 3500 cal en moins par semaine ou 500 cal/jour. MAIS, il ne faut pas oublier que Louise prend 5 lbs/an et est donc en surplus calorique de 350 cal/sem ou 50 cal/jour. Il lui faut donc un débalancement de 550 cal/jour (500+50) par rapport à sa diète actuelle pour atteindre son objectif de perdre 1 lbs/sem.

Considérez ceci: un entraînement d’une heure à une intensité moyenne à élevée devrait brûler environ 500 cal. Nous toucherons l’aspect des calories dépensées en entraînement lors d’une prochaine chronique mais, règle générale, l’intensité déployée lors des entraînements n’est pas représentatifs des objectifs fixés. En d’autres mots, les gens ne se poussent pas suffisamment en entraînement et une des raisons est qu’ils sous-estiment leurs propres capacités.

De retour à notre exemple. Si Louise veut atteindre son objectif sans changer son alimentation, elle devra s’entraîner 1h15 chaque jour de façon assez intense, 7/7 jour 365 jours/an. Je ne connais personne qui voudrait ça. Soyons raisonnable et présumons 3 entraînements/sem de 500 cal chacun pour un total de 1500/sem. Alors si au 3500 cal/sem initial nous ajoutons le 350 cal/sem de trop ça fait un total de 3850 cal/sem. Nous soustrayons ensuite 1500 cal/sem d’entraînement et il nous reste 2350 cal/sem ou si vous préférez, 335 cal/jour à retrancher à son alimentation actuelle. Ce chiffre est beaucoup plus facile à atteindre et démontre une des nombreuses raisons pour laquelle l’entraînement est important.

Notez bien que nous ne sommes pas nutritionniste. Par contre, en tant qu’entraineurs et  lors de nos formations continues, la nutrition est un sujet que nous avons traité à plusieurs reprises. De plus, nous sommes en mesure de tester sur nous-même et de voir les effets de l’alimentation sur notre quotidien et sur nos performances sportives et notre productivité.

La façon la plus simple de regrouper toutes les notions de nutrition est la suivante: manger plus souvent (à chaque 3-4 heures), manger de tout à tous les repas/collations, manger le moins de produits raffinés possible, manger des protéines provenant de sources maigres tel que les poissons, viandes blanches, légumineuses, œufs… et n’oubliez pas les bons gras qui sont essentiels à notre alimentation. Nous traiterons chacun de ces aspects lors d’une prochaine chronique.

Donc, si vous êtes toujours à la recherche de la recette, de l’exercice, du supplément miracle, arrêtez car vous l’avez déjà trouvé : VOUS êtes la clef de votre succès. Apprenez à vous connaître et à comprendre ce qui vous empêche de réussir. Soyez honnête avec vous-même. Trop souvent les professionnels sont trop polis de peur d’offusquer leurs clients. Les clients eux,  se contentent du fait qu’ils ne sont pas les pires. NON! Dites-le à voix haute : j’ai 20-30-40 lbs à perdre, je suis gras/grasse, gros/grosse, je ne fais pas d’activité physique et JE..NE…MANGE…PAS…BIEN! Une fois que c’est dit, on peut avancer et avoir des résultats. Si vous ne pouvez pas être honnête avec vous-même, comment pourrez-vous l’être avec votre entraîneur et/ou nutritionniste?

Cela dit, si c’est votre perception de ce qui est bon/mauvais ou facile/difficile qui est le problème, c’est là que nous sommes utiles. Avec ces petites chroniques, les conseils que nous donnons continuellement lors de nos séances d’entraînement et les nombreux messages auxquels nous répondons, nous espérons vous donner plus d’outils pour que vous puissiez faire de meilleurs choix et ainsi avoir de meilleurs résultats.

Lors de la prochaine chronique, nous reverrons les notions générales de nutrition mais plus en détail, puisque certaines de celles-ci peuvent porter à confusion. Et pour tous ceux et celles qui me disent qu’ils n’ont pas le temps de se faire cuire des œufs le matin je vous réponds ceci :

“Mets ton alarme 15 minutes plus tôt et tu auras amplement de  temps pour manger un bon déjeuner équilibré!”

 

Si vous le voulez vraiment, vous trouverez une façon

Sinon…

Vous trouverez une excuse!